Pré-enquête de terrain estivale à Saint-Véran

Du 22 au 26 juillet dernier, une partie de l’équipe du projet MAESTRO était à Saint-Véran, dans le Parc naturel régional du Queyras (PNRQ). L’objectif était dans de prendre le pouls du terrain en rencontrant les différents acteurs engagés dans la controverse publique en cours autour d’un projet de création à 3000m d’altitude sur le Pic de Château- Renard d’un complexe de diffusion de la culture scientifique sur l’astronomie. Il faut savoir que ce site dispose déjà d’installations implantées depuis 1974 et rénovées en 2015. Régulièrement présenté comme l’un des plus beaux d’Europe continental, le ciel de la commune de Saint-Véran est en effet l’objet depuis la fin des années soixante-dix d’activités scientifiques plus ou moins soutenues, mobilisées comme support de diffusion des connaissances autour de l’astronomie et comme levier de développement touristique.

Ce projet d’aménagement touristique ambitionne un développement des infrastructures via la création d’un téléphérique, d’espaces de médiation scientifique, d’un restaurant avec terrasse et d’une structure hôtelière pour un budget annoncé à 25 millions d’euros. Porté par l’Observatoire de Paris (Université Paris Sciences & Lettres / CNRS) et la municipalité de Saint-Véran, ce projet est présenté comme permettant un «nouveau» développement économique de la commune grâce à la dynamisation du tourisme scientifique mais aussi comme un projet scientifique d’envergure internationale. Ce nouveau projet est cependant vivement contesté par des public qui refusent ce qu’ils considèrent comme une nouvelle étape d’urbanisation de leur territoire inadaptée face aux défis de la transition imposés par le dérèglement climatique.

Prochaine étape cet automne pour le lancement officiel du projet via un workshop réunissant l’ensemble de l’équipe du projet de recherche.



Citer ce billet
Mikaël Chambru (2019, 3 août). Pré-enquête de terrain estivale à Saint-Véran. Montagne, communication et astronomie : enjeux publics autour des sciences et du tourisme. Consulté le 17 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r5tw

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search