Le terrain

Le projet de recherche MAESTRO s’intéresse plus particulièrement à la controverse publique en cours dans le Parc naturel régional du Queyras (PNRQ) autour du projet de création à 3000m d’altitude sur le Pic de Château- Renard d’un complexe de diffusion de la culture scientifique sur l’astronomie. Ce site dispose déjà d’installations implantées depuis 1974 et rénovées en 2015. Régulièrement présenté comme l’un des plus beaux d’Europe continental, le ciel de la commune de Saint-Véran est en effet l’objet depuis la fin des années soixante-dix d’activités scientifiques plus ou moins soutenues, mobilisées comme support de diffusion des connaissances autour de l’astronomie et comme levier de développement touristique. Le projet actuel ambitionne un développement de ces infrastructures via la création d’un téléphérique, d’espaces de médiation scientifique, d’un restaurant avec terrasse et d’une structure hôtelière pour un budget annoncé à 25 millions d’euros. Porté par la municipalité de Saint-Véran, ce projet est présenté comme permettant un «nouveau» développement économique de la commune grâce à la dynamisation du tourisme scientifique mais aussi comme un projet scientifique d’envergure internationale. Il est cependant vivement contesté par des public qui refusent ce qu’ils considèrent comme une nouvelle étape d’urbanisation de leur territoire inadaptée face aux défis de la transition imposés par le dérèglement climatique.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search